Traduction24.com

Traduire les paroles en 2 étapes simples!
  • Homepage
  • >
  • F
  • >
  • Fuego (Romania) – Casa părintească nu se vinde

Artiste: Fuego (Romania) - Titre: Casa părintească nu se vinde 

Paroles & Traduction: - Casa părintească nu se vinde Ci-dessous, vous trouverez les paroles avec la traduction affichées côte à côte! Sur notre site web, vous trouverez de nombreuses autres paroles avec les traductions de ! Consultez nos archives et les autres paroles, par exemple cliquez sur la lettre F de et voyez quelles chansons nous avons le plus de dans nos archives comme Casa părintească nu se vinde .

ORIGINAL

Ascultaţi-mă surori pe mine
Şi voi fraţii mei ce v-aţi sfădit,
Îi păcat, nu-i drept, nu este bine
Să vinzi casa care te-a-ncălzit.  Casa părintească nu se vinde,
Nu se vinde tot ce este sfânt,
Încă vin copiii s-o colinde...
Nu ştiu că părinţii nu mai sunt.  Casa părintească nu se vinde,
Nu se vinde pragul părintesc;
Dintre-atâtea locuri dragi şi sfinte
Ochii mamei încă ne privesc. (bis) Bani ne-ar trebui la fiecare,
Toţi avem copii şi vremea-i grea,
Însă cum să vinzi fereastra oare,
Cea la care mama ne-aştepta.  O vom da şi vor schimba lăcate
Şi vor pune şi ferestre noi
Şi trecând pe lângă ea vreodată
Va privi ca la străini la noi. Casa părintească nu se vinde,
Nu se vinde pragul părintesc;
Dintre-atâtea locuri dragi şi sfinte
Ochii mamei încă ne privesc. (bis) Om pleca şi noi cândva din viaţă
Şi părinţii sus ne-or întreba:
Ce mai face casa lor cea dragă,
Cine are grijă azi de ea? Ce mai face casa lor cea dragă,
Cine are grijă azi de ea?... 

TRADUCTION

Ecoutez-moi bien, mes soeurs
Et vous, mes frères, qui vous êtes chamaillés,
C'est dommage, c'est injuste, ce n'est pas bien
De vendre la maison qui t'a réchauffé. La maison parentale ne se vend pas,
On ne vend pas tout ce qui est sacré,
Il y a encore des enfants qui viennent chanter Noël...
Ils ne savent pas que nos parents ne sont plus. La maison parentale ne se vend pas,
On ne vend pas le seuil parental;
A travers tant de lieux chers et sacrés
Les yeux de maman nous regardent encore. (bis) Nous aurions chacun besoin d'argent,
Nous avons tous des enfants et les temps sont durs,
Or, comment vendre vraiment cette fenêtre,
celle où maman nous attendait. Nous la donnerons et ils changeront les serrures
Et placeront des fenêtres neuves
Et en passant près d'elle un jour
Elle nous regardera comme des étrangers. La maison parentale ne se vend pas,
On ne vend pas le seuil parental;
A travers tant de lieux chers et sacrés
Les yeux de maman nous regardent encore. (bis)  Un jour nous aussi quitterons ce monde*
Et nos parents nous demanderont là-haut:
Comment va leur chère maison,
Qui s'en occupe aujourd'hui ? Comment va leur chère maison,
Qui s'en occupe aujourd'hui ?... 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

traductions des paroles

Les meilleures chansons du monde