Traduction24.com

Traduire les paroles en 2 étapes simples!
  • Homepage
  • >
  • F
  • >
  • Fabrizio De André – Le storie di ieri

Artiste: Fabrizio De André - Titre: Le storie di ieri 

Paroles & Traduction: - Le storie di ieri Ci-dessous, vous trouverez les paroles avec la traduction affichées côte à côte! Sur notre site web, vous trouverez de nombreuses autres paroles avec les traductions de ! Consultez nos archives et les autres paroles, par exemple cliquez sur la lettre F de et voyez quelles chansons nous avons le plus de dans nos archives comme Le storie di ieri .

ORIGINAL

Mio padre aveva una sogno comune
condiviso dalla sua generazione
la mascella al cortile parlava
troppi morti lo hanno tradito
tutta gente che aveva capito. E il bambino nel cortile sta giocando
tira sassi nel cielo e nel mare
ogni volta che colpisce una stella
chiude gli occhi e si mette a sognare
chiude gli occhi e si mette a volare. E i cavalli a Salò sono morti di noia,
a giocare col nero perdi sempre
Mussolini ha scritto anche poesie
i poeti che strane creature
ogni volta che parlano è una truffa. Ma mio padre è un ragazzo tranquillo
la mattina legge molti giornali
è convinto di avere delle idee
e suo figlio è una nave pirata
e suo figlio è una nave pirata. E anche adesso è rimasta una scritta nera
sopra il muro davanti casa mia
Dice che il movimento vincerà
il gran capo ha la faccia serena
la cravatta intonata alla camicia. Ma il bambino nel cortile si è fermato
si è stancato di seguire aquiloni
si è seduto tra i ricordi vicini i rumori lontani
guarda il muro e si guarda le mani
guarda il muro e si guarda le mani
guarda il muro e si guarda le mani. 

TRADUCTION

Mon père partageait un rêve
en commun avec sa génération
la mâchoire dans la cour parlait
trop de morts l'ont trahi
tous les gens qui avaient compris. Et l'enfant dans la cour en train de jouer
lançant des cailloux au ciel et dans la mer
chaque fois qu'il touche une étoile
ferme les yeux et se met à rêver
ferme les yeux et se met à voler. Les chevaux à Salò sont morts d'ennui
à jouer avec le noir on est toujours perdant
Mussolini a aussi écrit de la poésie
les poètes quelles étranges créatures
chaque fois qu'ils parlent c'est une escroquerie. Mon père est un gars tranquille
le matin il lit beaucoup de journaux
il est convaincu d'avoir des idées
et son fils est un vaisseau pirate
et son fils est un vaisseau pirate. Aujourd'hui encore il y a cette écriture noire
restée sur le mur devant ma maison
qui dit que le mouvement vaincra
le grand chef a le visage serein
la cravate assortie à la chemise. Mais l'enfant dans la cour s'est arrêté
fatigué de suivre les cerfs-volants
il s'est assis entre souvenirs proches et bruits lointains
il regarde le mur et se regarde les mains
il regarde le mur et se regarde les mains
il regarde le mur et se regarde les mains. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

traductions des paroles

Les meilleures chansons du monde