Traduction24.com

Traduire les paroles en 2 étapes simples!
  • Homepage
  • >
  • E
  • >
  • exit 13 – open season the story of hunter slaughter

Artiste: exit 13 - Titre: open season the story of hunter slaughter 

Paroles & Traduction: - open season the story of hunter slaughter Ci-dessous, vous trouverez les paroles avec la traduction affichées côte à côte! Sur notre site web, vous trouverez de nombreuses autres paroles avec les traductions de ! Consultez nos archives et les autres paroles, par exemple cliquez sur la lettre e de et voyez quelles chansons nous avons le plus de dans nos archives comme open season the story of hunter slaughter .

ORIGINAL

[Music: O'Donnell, Lyrics: Yurkiewicz]
While driving through Northern Pennsylvania on a cold December day
He became enraged by the amount of deer hunters "at play"
He swore to himself that he would absolutely not ignore
this warped activity that he profoundly deplored...
So he snuck into the woods to drop some sons and daddies
He climbed into a tree stand and smoked a fatty
Along came a brush bustin' deer blastin' fanatic
The locals called his death an "accident" and "tragic"
Open season for hunter slaughter
Open season for hunter slaughter
Open season for hunter slaughter
Open season for the hunter slaughter
It wasn't long before he was at it again
Acting on the knowledge that hunting is sick and must end
A fresh blanket of snow was on the ground
The day that hunter gunned thirteen down
He butchered 'em just like factoried hogs
He stacked near a cord of human logs
"Hey you, STOP!" someone yelled
It was the game warden so he ran like hell!!!
His ballistically vented hunter loathing
Had caused a situation quite foreboding
He ran... He ran...
He blazed through the bush with the speed of a deer
The bulbous game warden was no longer near
He slyly circled finally reaching his car
Toasting his escape with two quarts from a bar
He drove, swillling beer to calm his nerves,
He drove...
Only days passed before he crpt back in the woods
To quell this sick sport as much as one man possibly could
He passed spare time contemplating fantastic dreams...
The end of all human folly so cruel and blatantly obscene
He spied prey in his crosshairs
Some sick fuck hunting bear
Hunter clenched his gun and wryly smiled
This pathetic "sportsman" was gonna die
He yelled "Hey fuck you, dummy!"
The 30-06 round ripped through his tummy
He followed the blood trail but did not run
Caved the prey's head in with the butt of his gun
Hunter still lurks in the woods of
Northeast Pennsylvania!

TRADUCTION

[Musique: O'Donnell, Paroles: Yurkiewicz]
En traversant le nord de la Pennsylvanie par une froide journée de décembre
Il est devenu enragé par le nombre de chasseurs de cerfs "en jeu"
Il s'est juré qu'il n'ignorerait absolument pas
cette activité déformée qu'il déplorait profondément ...
Alors il s'est faufilé dans les bois pour déposer des fils et des papas
Il est monté dans un arbre et a fumé un gras
Le long est venu une brosse bustin 'deer blastin' fanatique
Les habitants ont qualifié sa mort d '"accident" et de "tragique"
Saison ouverte pour l'abattage des chasseurs
Saison ouverte pour l'abattage des chasseurs
Saison ouverte pour l'abattage des chasseurs
Saison ouverte pour l'abattage des chasseurs
Il ne fallut pas longtemps avant qu'il ne recommence
Agir en sachant que la chasse est malade et doit cesser
Une couverture de neige fraîche était sur le sol
Le jour où ce chasseur en a abattu treize
Il les a massacrés comme des porcs factorisés
Il s'est empilé près d'un cordon de bûches humaines
"Hé toi, STOP!" quelqu'un a crié
C'était le garde-chasse donc il a couru comme un diable !!!
Sa haine de chasseur ventilée par balistique
Avait causé une situation assez inquiétante
Il a couru ... Il a couru ...
Il a flambé à travers la brousse avec la vitesse d'un cerf
Le garde-chasse bulbeux n'était plus proche
Il a fait des cercles sournois pour finalement atteindre sa voiture
Griller son évasion avec deux litres d'un bar
Il conduisait, de la bière pour calmer ses nerfs,
Il a conduit...
Seuls les jours passèrent avant qu'il ne revienne dans les bois
Pour réprimer ce sport malade autant qu'un seul homme pourrait
Il passait son temps libre à contempler des rêves fantastiques ...
La fin de toute folie humaine si cruelle et manifestement obscène
Il a espionné une proie dans son réticule
Un ours de chasse à la baise malade
Hunter serra son arme et sourit ironiquement
Ce pathétique "sportif" allait mourir
Il a crié "Hé va te faire foutre, mannequin!"
Le round 30-06 lui a déchiré le ventre
Il a suivi la piste de sang mais n'a pas couru
A cédé la tête de la proie avec la crosse de son arme
Hunter se cache toujours dans les bois de
Nord-est de la Pennsylvanie!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

traductions des paroles

Les meilleures chansons du monde