Traduction24.com

Traduire les paroles en 2 étapes simples!
  • Homepage
  • >
  • C
  • >
  • cradle of filth – thank god for the suffering

Artiste: cradle of filth - Titre: thank god for the suffering 

Paroles & Traduction: - thank god for the suffering Ci-dessous, vous trouverez les paroles avec la traduction affichées côte à côte! Sur notre site web, vous trouverez de nombreuses autres paroles avec les traductions de ! Consultez nos archives et les autres paroles, par exemple cliquez sur la lettre c de et voyez quelles chansons nous avons le plus de dans nos archives comme thank god for the suffering .

ORIGINAL

I, I still recall the first full moon of May
Neath whose rays we lay together
And those bright nights on glassy waves
When we would glide lightly away
From the grain for wicked flights of pleasure
Those visions fade like ghosts to lifes parade
Though incisions once made her so vivid
A scarlet whore with both heels in the door
Of a heaven severed from me, insipid
Amidst the writhe of parapets where angels sigh, lonely she sits
Only a slip from whence I beg her
That I would wish her kiss, a chrysalis
To break, to make my fluttered heart amiss
And in those frozen moments won from grief
That creeps to wreathe the sun in drapes
Inwove with death's head wing, I thank God for the suffering
Yeah, love would have conquered all but for the rapture
That ancient plan for my defeat
Denied faith skies that would have set her free
It seems again, dreams wend to capture
Once, dancing in a spotlit waltz
Through a shadowed dimension
Given to the rivers that bedizened her eyes
The world drifted by in a lost momentum with no divine intervention
Regardless that the author of sin was me
And I lay chaste of hate in faiths embrace
As mortals warred with more, besides
They warred with life itself
And in those frozen moments won from grief
That creeps to wreathe the sun in drapes
Inwove with death's head wing
I thank God for the suffering
And I thank God for the suffering as still I burn for her return
I would make my peace with everything
I, I still recall, the first full moon of May
Consigned to flames like secret letters
Amidst the writhe of parapets where angels sigh, lonely she sits
Only a slip from whence I beg her
That I would wish her kiss, a chrysalis
To break, to make my fluttered heart amiss
And in those frozen moments won from grief
That creeps to wreathe the sun in drapes
Inwove with death's head wing, I thank God for the suffering
Love would have conquered all, were we not parted?
Her splintered loss rekindles rage
The winter frost dwindles across my stage
Lit up once more to score, finale started
Love would have conquered all
Love would have conquered
Hate, hate, hate
[Incomprehensible]
From grief that creeps to wreathe the sun in drapes
Inwove with death's head wing
I thank God for the suffering

TRADUCTION

Moi, je me souviens encore de la première pleine lune de mai
Sous les rayons desquels nous nous couchons ensemble
Et ces nuits lumineuses sur des vagues vitreuses
Quand nous nous éloignerions légèrement
Du grain pour de méchants vols de plaisir
Ces visions s'estompent comme des fantômes au défilé de la vie
Bien que les incisions la rendaient autrefois si vive
Une pute écarlate avec les deux talons dans la porte
D'un paradis séparé de moi, insipide
Au milieu de la tension des parapets où les anges soupirent, seule elle est assise
Seulement un bout d'où je la supplie
Que je souhaiterais son baiser, une chrysalide
Pour briser, pour faire mal mon cœur battu
Et dans ces moments glacés gagnés du chagrin
Qui rampe pour tordre le soleil dans les rideaux
Inwove avec l'aile de la tête de la mort, je remercie Dieu pour la souffrance
Ouais, l'amour aurait tout vaincu mais pour l'enlèvement
Cet ancien plan pour ma défaite
Un ciel de foi dénié qui l'aurait libérée
Il semble encore que les rêves se capturent
Une fois, dansant dans une valse éclairée
À travers une dimension ombragée
Donné aux rivières qui ont ébloui ses yeux
Le monde a dérivé dans un élan perdu sans intervention divine
Peu importe que l'auteur du péché soit moi
Et je mets la chaste de la haine dans l'étreinte de la foi
Alors que les mortels combattaient avec plus, en plus
Ils ont combattu avec la vie elle-même
Et dans ces moments glacés gagnés du chagrin
Qui rampe pour tordre le soleil dans les rideaux
Inwove avec l'aile de la tête de la mort
Je remercie Dieu pour la souffrance
Et je remercie Dieu pour la souffrance comme je brûle encore pour son retour
Je ferais la paix avec tout
Moi, je me souviens encore, la première pleine lune de mai
Consigné aux flammes comme des lettres secrètes
Au milieu de la tension des parapets où les anges soupirent, seule elle est assise
Seulement un bout d'où je la supplie
Que je souhaiterais son baiser, une chrysalide
Pour briser, pour faire mal mon cœur battu
Et dans ces moments glacés gagnés du chagrin
Qui rampe pour tordre le soleil dans les rideaux
Inwove avec l'aile de la tête de la mort, je remercie Dieu pour la souffrance
L'amour aurait tout conquis, si nous n'étions pas séparés?
Sa perte éclatée ravive la rage
Le gel hivernal diminue sur ma scène
Allumé une fois de plus pour marquer, la finale a commencé
L'amour aurait tout conquis
L'amour aurait conquis
Haine, haine, haine
[Incompréhensible]
Du chagrin qui rampe pour tordre le soleil dans les rideaux
Inwove avec l'aile de la tête de la mort
Je remercie Dieu pour la souffrance

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

traductions des paroles

Les meilleures chansons du monde