Traduction24.com

Traduire les paroles en 2 étapes simples!
  • Homepage
  • >
  • C
  • >
  • cradle of filth – doberman pharaoh

Artiste: cradle of filth - Titre: doberman pharaoh 

Paroles & Traduction: - doberman pharaoh Ci-dessous, vous trouverez les paroles avec la traduction affichées côte à côte! Sur notre site web, vous trouverez de nombreuses autres paroles avec les traductions de ! Consultez nos archives et les autres paroles, par exemple cliquez sur la lettre c de et voyez quelles chansons nous avons le plus de dans nos archives comme doberman pharaoh .

ORIGINAL

To and fro, through freeze and thaws
From zenith to nadir
The universal tug of war
Saw lines drawn in the sands appear
Divisions of a promised land
And hell for those that dwelt
Beneath a pharaoh's granite hand
Where death wed something else
Millennia swam passed
Since the covened ark
Ran aground on ararat...
But anew, tempered shadows grew
Out of midian, strewing fear
Over verdant lawns, the resurgent storms
Led a desert son to sear
From the palace orchard I espied...
(where swooning trees and moonless beams vied
For the painted eye of the royal bride
Whose gliding curves were deified)
...beyond her grace where love would die
Wretched destiny arrive
Back and forth the prophet came
Riddled with a tongue of plagues
That would render might egypt lame
If the rage of God stayed unassuaged...
I listened with a heavy heart
But unveiled to the threats
This hebrew in a jackal's mask
Would dredge into effect
Thenceforth the nile reddened
S if set stretched his hand
To beset the damned
And bruised with flies
The skies grew leadened
But these miracles, feared
Were all but reared
By nature, whose law alone
Stood that revered
This hysteria passed, but still the mark
Of yahveh burned on in the dark
One final time, on the steps to the shrine
Of thoth, I twined with fate
"let my people go"
"still my word is no"
"then death shall be the deciding plague"
Since the crimes divine I left behind
I'd warred with every tribe that plied
In holy vestament, but with time
Bored sore of clawing what was mine
I laid my bones and made my throne
With a view to paradise
Thenceforth the heavens deafened
As if great beasts
Were unleashed to feast on man
And with carrion span
Michael was weaponed
To descend with scorn
A dark reform
Through pi-ramses
Skinning mine and her firstborn
Thus suspiria passed each sacred mark
Of yahveh, bleeding in the dark
With nauseous dawn, a cry, forlorn
Unified from plazas deep
The prophet's curse
Far worse had worked
To wrest the war in me from sleep
Drowned in light, a downward light
Bathed the snaking exodus
Through the wilderness
As the aeons crept
Impressed with fresh bloodlust

TRADUCTION

Aller et venir, à travers le gel et le dégel
Du zénith au nadir
Le tir à la corde universel
Des lignes de scie dessinées dans le sable apparaissent
Divisions d'une terre promise
Et l'enfer pour ceux qui habitaient
Sous la main de granit d'un pharaon
Où la mort a épousé autre chose
Des millénaires ont nagé
Depuis l'arche couverte
Échoué sur Ararat ...
Mais de nouveau, des ombres tempérées se sont développées
Hors de midian, semant la peur
Sur les pelouses verdoyantes, les tempêtes résurgentes
A conduit un fils du désert à saisir
Du verger du palais, j'ai aperçu ...
(où les arbres pâmeux et les rayons sans lune rivalisaient
Pour l'œil peint de la mariée royale
Dont les courbes de glissement ont été déifiées)
... au-delà de sa grâce où l'amour mourrait
Le destin misérable arrive
D'allers-retours, le prophète est venu
Criblé d'une langue de fléaux
Cela rendrait l'Egypte boiteuse
Si la rage de Dieu restait inébranlable ...
J'ai écouté avec un cœur lourd
Mais dévoilé aux menaces
Cet hébreu dans le masque d'un chacal
Serait draguer en effet
Désormais le Nil rougit
S s'il était réglé, tendit la main
Pour assaillir les damnés
Et meurtri de mouches
Le ciel devenait plombé
Mais ces miracles, redoutés
Étaient tous mais élevés
Par nature, dont la loi seule
Stood qui vénéré
Cette hystérie est passée, mais toujours la marque
De yahveh brûlé dans le noir
Une dernière fois, sur les marches du sanctuaire
De thoth, j'ai jumelé avec le destin
"Laissez mon peuple partir"
"toujours ma parole est non"
"alors la mort sera le fléau décisif"
Depuis les crimes divins que j'ai laissés derrière
J'avais combattu avec chaque tribu qui a plié
En saint vestament, mais avec le temps
Lassé de griffer ce qui était à moi
J'ai posé mes os et fait mon trône
En vue du paradis
Désormais, les cieux s'assourdirent
Comme si de grandes bêtes
Ont été déchaînés pour se régaler de l'homme
Et avec la charogne
Michael était armé
Descendre avec mépris
Une sombre réforme
Grâce aux pi-ramses
Écorcher la mienne et son premier-né
Ainsi Suspiria a passé chaque marque sacrée
De yahveh, saignant dans le noir
Avec une aube nauséabonde, un cri, désespéré
Unifié depuis les places profondes
La malédiction du prophète
Bien pire avait fonctionné
Pour arracher la guerre en moi du sommeil
Noyé dans la lumière, une lumière descendante
Baigné l'exode serpentant
À travers le désert
Alors que les éons rampaient
Impressionné par une nouvelle soif de sang

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

traductions des paroles

Les meilleures chansons du monde